Le Prix en Archéologie Publique
Peggi Armstrong

 

Récipiendaire 1997
Helen Armstrong

 

Helen Armstrong a toujours reconnu l'importance du passé pour le présent. Son éducation à Cornwall, Ontario, près des communautés le long du fleuve Saint Laurent, l'a placé sur la route de la découverte qui dura toute sa vie. Après avoir reçu un diplôme de l'université de Toronto, elle a commencé une carrière d'enseignement qui l'a conduit dans le nord de l'Ontario, dans la vallée des Outaouais, aux Antilles et finalement à Kanata, Ontario.

Son intérêt pour l'histoire s'est facilement traduit en l'exploration de l'archéologie locale et a menée à une affiliation avec le bureau du ministère ontarien responsable pour l'archéologie dans l'est de la province, et également avec la Société ontarienne d'archéologie. Au début des années 80, Helen a conçu un programme d'archéologie à l'école secondarie Earl of March. En utilisant l'emplacement adjacent de la ferme de Scharf pour enseigner aux étudiants les techniques et méthodes archéologiques, elle a projeté sa propre marque de curiosité à ses étudiants. Elle est devenue un modèle pour d'autres écoles et professeurs de la région. Même après sa retraite, son conseil sur la programmation de l'archéologie dans les écoles était encore cherché.

En même temps, Helen oeuvra avec enthousiasme au sein de la Société ontarienne d'archéologie et du Chapitre d'Ottawa en tant que Présidente du Chapitre d'Ottawa de 1989 à 1991 et présidente du Comité d'archéologie publique pendant plusieurs années. Elle a organisé et a mis en place une grande gamme d'événements dans les parcs provinciaux, dans les centres locaux de patrimoine et dans les écoles de la région. Helen allait toujours à la rencontre du public et était une promotrice omniprésente de la Société ontarienne d'archéologie.

 




English

  page principale
 

 

Cette page a été créée octobre 30, 1997 et modifiée le 18 février 2005.